publicité

Quels émulateurs de terminal pour aller plus loin avec son OS


Technologie : Si la majorité des utilisateurs se contentent de l’interface graphique, ce n’est pas le cas des utilisateurs avancés dont la majorité des informaticiens. Oui mais lequel choisir ? En voici cinq qui pourraient vous intéresser.

Pour l’utilisateur lambda, le monde du terminal est mystérieux et monochrome. Puis peu à peu il découvre de nouvelles utilisations, mais reste souvent sur le terminal par défaut proposé par son système d’exploitation ou son environnement de bureau.


Et pourtant, les émulateurs de terminaux sont nombreux avec des fonctionnalités qui leurs sont propres. Au final, choisir le ou les émulateurs qui conviennent pour vos tâche est comme choisir le bon couteau à poisson pour un chef spécialisé dans les sushi. Une décision personnelle murement réfléchie. En voici cinq qui pourraient vous intéresser.

Xterm : l’historique

Plus vieux que l’environnement X Windows System, Xterm en est pourtant l’émulateur par défaut. Il a pour principal avantage d’être disponible par défaut sous tous les systèmes d’exploitation (AIX, HP-UX, FreeBSD et OpenBSD, Linux, macOS, QNX, etc.) utilisant cet environnement graphique.


Il comprend les caractères unicode et l’utilisateur peut ouvrir en simultané plusieurs instances de xterms, chacune avec ses entrées et sorties indépendantes. Il existe aussi de multiples déclinaisons de Xterm, notamment pour le chinois, le coréen ou le japonais

Aller sur le site de Xterm

tmux, pour le travail de groupe

Tmux n’est pas à proprement parler un émulateur de terminal, mais un multiplexeur de terminaux, c’est à dire qu’il permet d’accéder à plusieurs sessions terminal dans une même fenêtre et de les contrôler en même temps ou séparément. Vous pouvez ainsi lancer un processus, le détacher de votre fenêtre en cours et le laisser vivre sa vie en arrière-plan tout en continuant à travailler sur les autres, puis le reprendre et le raccrocher au même terminal ou à un autre totalement différent.


Depuis plus, le développement de tmux est très actif, avec l’arrivée fréquentede nouvelles fonctionnalités. Natif à OpenBSD, tmux peut se télécharger pour les autres variantes de BSD (FreeBSD et NetBSD), macOS, Linux, AIX ou Solaris

Aller sur le site de tmux

Konsole, dans l’environnement KDE

Rattaché à l’environnement KDE et utilisé par le navigateur (Konqueror) ou l’éditeur de texte (Kate), Konsole est un émulateur de terminal qui propose de nombreuses fonctionnalités similaires à celles de xterm, mais qui n’en est pas un dérivé.


Parmi les avantages les plus fréquemment cités : l’ajustement de la taille des caractères d’un coup de molette et de touche CTRL (ou CTRL + et CTRL -), la possibilité d’écrire sur plusieurs onglets en même temps, et un historique de taille infinie. Son principal défaut étant d’être lié à l’interface KDE si celui-ci n’a pas votre préférence

Aller sur le site de Konsole

rxvt, la version light de xterm

Parmi les très – trop ? - nombreuses variations issus d’xterm, rxvt a réussi à s’imposer en raison de son usage nettement moins gourmand en ressources. Il n’est toutefois un équivalent à 100 % de xterm. C’est un émulateur de terminal VT102 alors qu’xterm émule le terminal VT220, donc il gère les données 8-bits différemment.

 

De plus, il lui manque certaines fonctionnalités avancées présentes dans xtem, comme l’émulation des Tektronix 4014. Toutefois sa simplicité et surtout l’absence de superflu séduisent toujours un nombre important d’utilisateurs.

Aller sur le site de rxvt

Terminal, la version macOS

Si vous êtes débutant et vous voulez faire vos premiers pas dans la ligne de commande, le terminal de macOS baptisé… Terminal est fait pour vous. Comme souvent dans le monde Mac, même en tâtonnant, vous aurez du mal à complètement abimer votre machine en l’utilisant. De plus, il dispose du même système d’aide que toutes les autres applications Apple, facilement et même utiliser la fonction Spotlight dedans.


Si vous aimez le côté cosmétique, vous pouvez également changer très simplement le look de votre terminal en allant dans les préférences. A titre personnel, si je m’en sers assez souvent – pour forcer des mises à jour par exemple – Terminal a un seul défaut. Il n’utilise pas  les mêmes lignes de commande que celles de mes différentes distributions Linux, et je peste souvent en tapant un apt-get  qui n’aboutira nul part sous macOS.

Aller sur le site de Terminal


A lire aussi :

Comment bien utiliser la fonction dual-SIM de l'iPhone

Vous avez toujours voulu avoir vos numéros de téléphone professionnel et personnel sur un iPhone ? Maintenant, c'est...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

4 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • > « Terminal a un seul défaut. Il n’utilise pas les mêmes lignes de commande que celles de mes différentes distributions Linux, et je peste souvent en tapant un apt-get qui n’aboutira nul part sous macOS. »

    Petite précision, APT n’est pas une commande Linux, ni même une commande GNU, c’est une commande Debian. Toutes les distributions GNU/Linux ne l’utilisent pas.

    Si vous aimez geeker sur macOS, je vous recommande l’installation d’Homebrew :
    http://brew.sh
      
    • Mais surtout, macOS n'a rien d'une distribution Linux. C'est Darwin, un dérivé de BSD (l'Unix de l'Université de Berkeley), qui constitue les couches basses de l'OS d'Apple.

      Ces systèmes n'appartiennent donc pas vraiment à la même famille, même s'ils ont en commun de nombreuses commandes en ligne fournies de base (du reste, les options de ces commande sont parfois différentes).
  • 
  • Personnellement j'utilise Terminator (http://fr.wikipedia.org/wiki/GNOME_Terminator ) qui permet de partager la fenêtre en plusieurs terminaux...
  • 
  • Ben moi c'est androïd que j'ai tenté de bidouiller, même si ça ressemble, aucune fonction commune ni de langage commun, s'il faut tout réapprendre: j'ai laissé tomber, dommage ça doit être passionnant de faire le ménage, exploser des applis inutiles bouffeuses de mémoire, éradiquer certaines pubs définitivement.
publicité