publicité

Mais pourquoi Apple n’est-il pas plus admiré ?


Chiffres : Amazon, Google, Microsoft et même le service postal américain figurent dans le top 15 des employeurs aux US, mais Apple n’y apparaît pas. Les jeunes diplômés souhaitent toutefois bien travailler chez Apple. Question de prestige ?

 

Tout le monde aime Apple, n'est-ce pas ?

Bien sûr, quand je dis aime, je veux dire admire. Non ? Respecte, alors ?

Apple semble toujours émerger au sommet des classements des marques. Il est donc étrange de ne le voir nulle part dans la nouvelle liste des employeurs les plus admirés aux États-Unis.

Travailler à la Poste plutôt que chez Apple

Créée par la société de conseil Morning Consult - sur la base de plus de 17.000 interviews de consommateurs par marque en moyenne -, l’enquête menée auprès des employeurs les plus admirés montre qu'Amazon et Google sont à égalité. Microsoft vient en troisième position.

Netflix est cinquième avec Hershey et, oh, le service postal des États-Unis.

Se pourrait-il vraiment que les Américains préfèrent être postiers plutôt que des ingénieurs Apple ? Ou cela vous semble-t-il trop difficile à envisager ?

Il a été dit à plusieurs reprises que travailler chez Apple n’avait rien d’une promenade dans un champ rempli de rosée par un dimanche matin ensoleillé. Ceux que je connais qui y travaillent confirment ce point de vue.

Pire, cependant, a été dit à propos d'Amazon. L’e-commerçant a été accusé de traiter très mal ses employés. Oui, même par Bernie Sanders.

Comment, alors, Amazon peut-il apparaître au sommet, avec Google, une société réputée pour ses beaux déjeuners d'employés et ses menottes dorées ?

Apple a refusé de commenter.

J'ai cependant creusé un peu les chiffres et je crains d'avoir trouvé au moins une réponse partielle.

Comme beaucoup d'autres sujets difficiles dans l'Amérique d'aujourd'hui, nous avons un fossé générationnel.

Les futurs diplômés rêvent du prestige Apple

Hark se classe en tête de la liste de Morning Consult des employeurs les plus admirés parmi les diplômés des universités et Apple arrive à la cinquième place.

Il n’est battu que par Microsoft, Amazon, Google et, oh, Walt Disney. (Les services postaux américains ne se classent pas parmi les 10 premiers.)

Serait-ce que ceux qui ont soif d'une carrière admirable - et aux portes de celle-ci - comprennent le prestige attaché à un emploi chez Apple ?

Cela se pourrait. Combien de temps durera ce sentiment ?

J'ai ensuite examiné la liste des employeurs les plus admirés parmi la génération Y. Google vient en tête. Netflix est deuxième. Microsoft est troisième. YouTube est quatrième.

Quant à Apple, il ne figure pas dans le top 10 des millennials. Samsung est lui numéro 10.

La concurrence pour les talents parmi les entreprises de technologie est sévère, notamment en raison de l’incertitude qui entoure ce statut du fait de l’attitude du gouvernement à l’égard de l'immigration.

Apple a-t-il du pain sur la planche pour se rendre plus attrayant auprès des candidats ?

Ou se pourrait-il que seuls les frais, jeunes et enthousiastes soient préparés mentalement à la vie sur le Spaceship Apple ?

Là encore, un autre classement a été publié aujourd'hui. Celui-ci, de Forbes, liste les meilleurs employeurs dans le monde.

Apple arrive en troisième position. Amazon se place lui cinquième.

Le reste du monde voit-il Apple plus favorablement que les Américains ?

Article "Apple fails to make list of America's most admired employers" traduit et adapté par Christophe Auffray, talcomoera.eu

A lire aussi :

Au revoir Apple iPhone XS Max : plus grand ne rime pas avec meilleur

L’iPhone XS Max d’Apple est sorti depuis quelques semaines et, comme prévu, c’est le meilleur iPhone. Cependant, bien...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

4 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Si Apple ne dit rien à la génération montante c'est que ses produits lui sont inaccessibles ce qui importe c'est de toucher désirer un galaxy à 800 balles quand on en traîne un à 150 dans la poche, ça a du sens mais baver sur un produit devenu inaccessible c'est juste idiot; alors la boîte qui les produit...
  • 
  • Évasion fiscale, vente forcée en magasin, manque total d'éthique, obsolescence programmée des appareils, ... les GAFAM sont tous des esclavagistes numériques que seuls des fous peuvent admirer. La seule et véritable question digne d'intérêt, c'est de savoir comment des gens théoriquement éduqués et censés peuvent se prostituer, et prostituer leurs proches, dans des pièges à cons aussi évidents et masochistes.
    Les gamins ça peut se comprendre : ils n'ont pas d'expérience de vie et sont manipulables à souhait par le jeu et le bling bling. Les vieux en revanche, seule l'autopsie pourra nous révéler...
  • 
  • La question même est une aberration.
    On n'a pas à admirer une société.
  • 
  • Moi, j'admire les Européens qui râlent (surtout les Français) parce qu'ils payent trop d'impôts mais qui achètent du matériel soi-disant Étasunien (devenu US) après une application d'une marge de 100 à 200% par la société plus les taxes d'importation (Chine - USA, au profit de l'administration Trump) alors qu'il peuvent avoir du matos équivalent mais sans le logo de la pomme entamée....
publicité