publicité

Internet des objets : OBS lance la technologie LTE-M en France


Technologie : OBS annonce le lancement, en France, de son offre LTE-M pour les objets connectés (IoT) fonctionnant partout sur la 4G. Un « challenge » est créé pour les développeurs.

L’offre LTE-M d’OBS, qui existe déjà en Belgique, arrive en France. C’est une « solution sécurisée, pérenne et évolutive » pour communiquer avec les objets connectés (ou IoT, Internet of things), y compris par la voix. Cette technologie LTE-M est intrinsèque à la 4G et à la future 5G.


« C’est la première technologie dédiée aux objets connectés sur un réseau mobile en France », affirme Orange. Plus de 98% de la population serait déjà couverte. D’ici à la fin 2018, l’offre sera étendue à l’Espagne et à la Roumanie.

Pour remplacer et compléter 2G, 3G et LoRa 

OBS dit à la fois que cette solution va remplacer à terme les technologies 2G et 3G, et qu’elle complète l’offre radio bas débit LoRa existante. Le communiqué précise : « LoRa reste le réseau de prédilection pour connecter les objets à très basse consommation d’énergie ».

En fait, il s’agit de « proposer le réseau le plus adapté à chaque projet IoT, en fonction de l’autonomie, des débits et de la couverture radio nécessaires ».

Une technologie mondiale

« La technologie LTE-M bénéficie de toutes les fonctionnalités de la 4G telles que la sécurité, la connectivité en temps réel et l’itinérance à l’international ».  Elle est en cours d’adoption au niveau mondial. « Grâce aux accords de roaming 4G existants, les entreprises disposeront d’une continuité de service au-delà des frontières ».

Selon OBS, « le LTE-M facilite les échanges de données enrichies (data, voix, SMS) avec les objets qu’ils soient en déplacement, dans des bâtiments ou des lieux enterrés ». La technologie convient « au suivi logistique, à la télésurveillance et téléassistance médicale, ou encore à la gestion de flotte de véhicules ».

Elle est « compatible avec l’ensemble de la gamme IoT d’OBS », fonctionnant sur la bande des 800 MHz ». OBS ajoute que des objets compatibles seront disponibles d’ici à la fin de 2018 sur sa plateforme DatavenueMarket.

Sans surcout

La solution est proposée, sans surcoût, aux entreprises en France métropolitaine ayant souscrit une offre IoT en 4G. Elle intègre la fonctionnalité ‘Power saving mode (PSM) : les objetsmis en veille se réactivent pour envoyer des données - ce qui augmente l’autonomie des équipements.

A partir de 2019, sera ouverte l’itinérance internationale ; et de nouvelles fonctionnalités seront ajoutées comme la transmission de la voix et la couverture de zones difficiles d’accès (caves, parkings).

Un challenge pour les développeurs et la co-innovation

Par ailleurs, OBS annonce la création d’un challenge pour les développeurs, afin de «  stimuler l’écosystème LTE-M ». A compter de ce 8 novembre est lancé un challenge avec SNCF : « Orange Developer Challenge LTE-M ». Le but est de « stimuler et accompagner les acteurs de l’écosystème IoT - fabricants d’objets, fournisseurs de services, intégrateurs ou start-ups (…) qui pourront ainsi se différencier ».

La compétition s’appuiera sur des cas d’usages réels « en réponse à des besoins métiers dans les gares, le long des voies ou dans les technicentres ». Pour SNCF, l’objectif est « d’améliorer la qualité de vie au travail des agents, la sécurité des agents et travailleurs nomades, la surveillance des ouvrages, ou encore d’optimiser la levée de doute en cas d’alerte ».

Quatorze équipes ont été pré-sélectionnées. Elles bénéficieront du support de trois partenaires (GSMA, Sierra Wireless, Ericsson), et de ressources permettant de construire des solutions de bout-en-bout :

  • un starter kit open source logiciel et matériel sur mangOHRed
  • un module LTE-M de Sierra Wireless, la technologie LTE-M 
  • l’accès à la plateforme Datavenue, qui gère les données collectées, les analyse et les transforme

Trois lauréats seront désignés par un jury le 10 décembre 2018.

A lire aussi :

Montée en débit : la 4G remplace le WiMax en Haute-Garonne

Depuis 2007, des communes rurales de Haute-Garonne était raccordées à Internet via des technologies radio, en WiMax et...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité