publicité

Fraude à la carte bleue : première baisse en 12 ans en France


Sécurité : La majorité des fraudes se concentre sur les paiements en direction de l’international et via Internet.

La fraude à la carte bleue est en baisse et c’est une première depuis douze ans. Comme le montre le rapport de l’Observatoire de la Sécurité des cartes de paiement, un organe de la banque de France, le volume des fraudes liées à l’utilisation de la carte bleue affiche une légère baisse en 2016, et tombe à 399,1 millions d’euros, ce qui, comparé au volume de transactions réalisées par carte bleue, représente un taux de fraude de 0,064%. En 2015, ce taux s’élevait à 0.070%, ce qui fait dire à l’OSCP que 2016 est l’année d’une baisse « sensible » de la fraude au paiement par carte bleue.

 

Le rapport de l’OSCP se penche sur les différents moyens de paiements mis à la disposition des citoyens français et ne se cantonne pas uniquement aux cartes, mais aussi aux chèques, virements et autres à l’exception de l’argent liquide. Le rapport consacre ainsi un encadré à la technologie de paiement sans contact, récemment introduite en France.

Pour l’année 2016, les paiements via ce moyen représentent ainsi 6450 millions d’euros en France. La fraude via ces moyens de paiement sans contact représente de son côté un montant de 1,298 millions d’euros. « Comme en 2015, la fraude au paiement sans contact résulte quasi exclusivement du vol ou de la perte de la carte » précise l’OSCP, qui note au passage que si les transactions exploitant le sans contact ont affiché une forte croissance, ce n’est pas le cas du taux de fraude qui diminue régulièrement.

Les auteurs du rapport expliquent que les limitations imposées aux paiements via sans contact, qui ne peuvent dépasser 20 euros et ne peuvent être répétés dans une courte période de temps, viennent participer à la diminution du taux de fraude.

Le point noir du rapport reste le paiement vers l’étranger, dont le taux de fraude est dix fois supérieur à celui des paiements en France. Le taux est néanmoins en baisse par rapport à l’année précédente et s’élève à 0.353% pour l’année 2016. L’observatoire remarque néanmoins « une meilleure maîtrise de la fraude sur les transactions réalisées avec la zone SEPA ».

La zone SEPA désigne l’ensemble des pays de l’Union européenne ainsi que plusieurs pays proches tels que Monaco ou la Suisse. Dans ces frontières, le taux de fraudes reste maîtrisé et stable au cours des dernières années.

A lire aussi :

Roumanie : coup de filet chez des carders responsables du vol de 500.000 cartes bleues australiennes

Un groupe responsable du vol de 500.000 numéros de cartes bleues australiennes vient d'être arrêté en Roumanie suite à une...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité