publicité

Alexa simplifiera-t-elle l'accueil de Facebook Portal ?


Business : Les terminaux Portal de Facebook soulignent le fait qu'ils embarquent Alexa, l'assistant d'Amazon, mais est-ce une raison suffisante pour que les consommateurs les accueillent chez eux et mettent de côté la question de la vie privée ?

 

Facebook a introduit de nouveaux terminaux d'appel vidéo, appelés Portal and Portal+. Ces nouveaux appareils sont conçus pour "améliorer l'expérience" de communication avec vos amis et votre famille. Le slogan dit tout : "Lorsque vous ne pouvez pas être là, Portal et Portal+ vous permettent de vous sentir présent."

Atout intéressant, la caméra possède des capacités qui lui permettent de suivre votre mouvement et de garder tout le monde à l'écran. Elle propose également une technologie audio qui se concentre sur les voix humaines tout en minimisant les bruits de fond et vous permet de passer des appels vidéo de groupe avec un maximum de six personnes. Elle permet également de passer rapidement des appels avec les personnes avec lesquelles vous êtes connectés sur Facebook Messenger.

Design soigné et Alexa intégrée

Après avoir visionné des vidéos sur le terminal, tout ce que je peux dire, c'est qu'il est plutôt cool. Les deux appareils affichent un design plutôt épuré - l'un d'eux ressemble à l'Echo Show d'Amazon en plus élégant et le Portal+ à une tablette avec un écran de 15,6 pouces.

Mais ce qui a le plus retenu mon attention, ce sont les images que Facebook a mises en avant pour promouvoir ses terminaux. Plus précisément, il s’agissait de la phrase "Alexa intégrée" qui figurait en bonne place sur l’écran des Portal.

Portal dispose d'une interface vocale permettant de démarrer un appel vidéo via la commande "Hey Portal" accompagnée du nom de la personne que vous souhaitez appeler. Mais il utilise également Alexa comme assistant vocal. Et pour moi, le choix d'Alexa est la chose la plus intéressante concernant Portal.

Cela pourrait indiquer que Facebook s'estime trop loin derrière les leaders du secteur pour essayer de lancer son propre assistant, du moins pour le moment. Et cela peut également suggérer que l'entreprise voit dans Google son principal rival. Il était donc plus logique de choisir Alexa plutôt que Google Assistant.

Cela peut aussi être un pari sur la capacité d’Amazon à définir plus rapidement un modèle publicitaire que Google sur les premiers terminaux vocaux. Bien sûr, cela reste à voir, mais selon des rapports, certains annonceurs transfèrent activement leur budget recherche de Google vers Amazon. Aujourd'hui, le monde de la publicité numérique reste le domaine de Google, mais Facebook le talonne de près. Amazon est loin derrière au troisième rang, mais il pourrait changer la donne à plus long terme.

Une question de confiance avant tout

Donc, selon moi, deux raisons justifient le choix d'Amazon par Facebook face à Google. Favoriser "construit avec Alexa" pour que son adoption progresse et capte l'attention, car Amazon a réalisé un travail magistral sur le marketing de son assistant intelligent. Et l’autre raison principale est que c’est un coup porté à son principal concurrent pour notre attention numérique collective.

Mais, selon quelques personnes qui ont réagi à l'annonce, la présence d'Alexa pourrait ne pas suffire à surmonter le manque de confiance qu'inspire Facebook sur les données personnelles. Même avec le bouton de désactivation et le cache de la caméra sur Portal. Les problèmes de confiance sont profonds, comme en témoignent les réactions de quelques-uns de mes confrères de l'industrie :

Esteban Kolsky, analyste de l'industrie du CRM et expert du service client :

"Quiconque l'utilise a réellement besoin de comprendre l'utilisation des données et la confidentialité."

L'expert en commerce électronique et mon co-animateur de l'émission Watching Amazon, John Lawson, l'exprime encore un peu plus brutalement :

"La sécurité de Facebook, c'est * @! *. Ils ne seront pas les bienvenus chez moi ... pas pour l'instant ... MAUVAISE décision... ce n'est PAS la première chose qu'ils devraient mettre sur le marché à mon humble avis #norussianspiesinmyhouse."

Et puis il y a cette image qui résume un certain nombre de réactions à l'annonce de Facebook :

 

Bien sûr, je ne sais pas si ces avis représentent la population en général, ou simplement l'opinion du genre de personnes que je côtoie. Néanmoins, je pense que les terminaux Portal de Facebook doivent faire bien plus qu'intégrer Alexa pour démontrer aux clients potentiels - qui ont déjà le sentiment que l'entreprise utilise abusivement leurs données - avant de lui en confier plus encore (potentiellement plus intimes) et que celles-ci seront traitées de manière appropriée.

Et si une rupture de confiance à l'égard des terminaux Portal devait se produire, celle-ci aurait-elle non seulement un impact négatif sur Facebook, mais n'entrainerait-elle pas également Alexa et Amazon (et la voix) dans son sillage ? La taille et la portée de Facebook font que celui-ci est à surveiller.

Article "Will Alexa get you to roll out the welcome mat for Facebook Portal?" traduit et adapté par Christophe Auffray, talcomoera.eu

A lire aussi :

Enfin ! Un terminal Facebook dans ma cuisine (et ma chambre)

Facebook lance ses premiers haut-parleurs connectés, mais un obstacle de taille se dresse sur le chemin du réseau social....

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité